The supremacy of Westeros ends here.
Bienvenue en Essos, nouveau berceau d'une Humanité décimée par les Marcheurs Blancs. Nous sommes actuellement en 303, Lune 4. Les nouveaux habitants se remettent à peine de l'arrivée des Marcheurs qu'ils se battent déjà pour s'approprier les terres du nouveau continent. Ils en oublient qu'ils ne savent rien de tout ce qu'il se trame ici, et que les Marcheurs peuvent aussi bien voler...
RèglementContexteAnnexesBottinsScénariiPartenariat
A savoir
# 03/04/2017 : Création du Forum
# 27/04/2017 : Ouverture du Forum
Saamar Targaryen vous présente le Contexte


Ils disaient que l'hiver viendrait, et l'hiver est venu. On nous l'avait promis. C'est drôle, quand j'y pense. Nous n'avons pas pris tout cela au sérieux. Notre petit monde d'Hommes était notre seule réalité. Celle des neiges éternelles, celle des ténèbres, n'était qu'un pâle mirage, trop loin pour nous apparaître clairement. A croire que cela n'est qu'une punition pour nos pêchés, pour notre ignorance digne de notre seule Humanité. La suite...
Cersei Lannister vous présente l'Intrigue
NUMERO 0 - A FEAST FOR CROWS : Daenerys Targaryen est le Dragon. Tywin Lannister est le Lion. Les deux prédateurs se battent férocement, et pour cause, ils veulent tous deux conquérir cette nouvelle Région qui s'étale sous leurs yeux. Les Dragons se sont désormais multipliés, et ont en leur possession des armes persuasives, portant le nom de l'ennemi. Les Lannisters, de leur côté, menacent d'exécuter quiconque tentera de percer leurs défenses. La guerre fait rage, et l'avant-garde s'écrase contre l'autre. On ne sait pas encore qui sera vainqueur, et pourtant, lorsque l'on voit les combattants, on a déjà peur de qui montera sur le trône, ou plutôt, de l'ombre qui gîsera près de lui.
fondé par Obscurial et Loup ; codage par Never-Utopia

Partagez | 
 

 offered to death | ft. discorde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Our Blades
are Sharps

Offered to Death
Show me that Starks can bleed.


Shahonna & Discorde

Neiges éternelles et brutes, montagnes solitaires qui mangent les cieux. Les flocons frémissent. L'hiver infernal n'a jamais de fin. L'été touche à sa fin inévitable. L'hiver, au-delà de l'eau, fait miroiter ses crocs blancs. Bientôt, il passera les frontières et viendra geler les déserts. Ou du moins est-ce ce que l'on prédit. L'hiver vient, clame l'ennemi derrière son bouclier. L'hiver est venu, disent maintenant les nobles dans leurs chaumières. Et l'hiver n'oublie personne, prône la Reine auto-proclamée. Reine Shahonna, Reine Bolton, Reine Lannister. Des noms qui s'étiolent lorsqu'elle s'assied sur son trône. Une identité funeste que les bambins redoutent déjà dans le ventre de leur mère. Ces mères qui jonchent désormais les rues de leurs couches ensanglantées. Ces mères qui viennent prêcher l'excellence d'une naissance, aux pieds d'une femme couronnée. Shahonna ne porte qu'une couronne en guise d'ornement, et voilà que la ville crie au parjure. Et voilà que les hommes susurrent qu'elle n'est que l'hérésie. Mais le pouvoir offre bien des tortures. Dont celle de prêcher le faux, prêcher l'illusoire, le mirage qu'un siège peut gangréner. L'idée cogite, s'anime telle un fardeau trop lourd à porter. Comme il est doux de se sentir puissante. Shahonna n'a pas songé à ce que pourrait clamer Tywin Lannister à la vue d'un second diadème. Mais ce n'est guère elle qui l'a faite Reine. Ce sont les soldats, c'est son beau-fils, ce sont ses lieutenants. C'est son peuple, qui lui a posé une couronne sur la tête. Et c'est lui qui s'enfuit maintenant face à la bête. Le sourire n'est qu'une façade carnassière qu'ils n'ont su annihiler. « Ainsi donc... Tu penses que je pourrais t'offrir ma protection... ? » Le petit homme qui s'est agenouillé face à elle n'est qu'un esclave. Esclave d'un marchand trop violent, qui tend à satisfaire ses moindres désirs par le biais d'un animal domestique nommé Bjorn. Le petit insecte courbe sa carcasse creuse, et ses larmes s'écrasent sur le sol. Shahonna regarde, contemple, sans la compassion tant espérée qu'il est venu chercher. A croire qu'il ne sait pas à qui il s'adresse. « Est-ce là ce que l'on clame au-delà de ces murs ? Que je suis la bienveillante Shahonna, femme de votre doux Souverain, Lord Bolton ? Est-ce ce que vos pairs vous murmurent ? Que votre Seigneur fera justice pour les esclaves qui subissent le joug de leur Maître ? » Les soldats annihilent un rire, alors que la Dame soupire. Le petit homme, lui, se contente de secouer la tête en signe de négation. « Pourquoi n'es-tu pas à son service à l'heure qu'il est ? » Il bégaye quelques paroles qu'elle ne saisit pas, ou plutôt, qu'elle n'écoute pas.

Les portes grondent, grande gueule acérée qui vomit un être plus acéré encore. Shahonna lève doucement les yeux, observe la bête qui entre dans son repaire. En son ventre, déjà, s'égosille l'incendie. Le sang ruisselle sur son visage pourtant si angélique. Et le petit homme devient soudain invisible. Elle chasse l'air d'une main lasse. « Retournes auprès de lui, et fais-lui savoir que je le recevrai dans les plus brefs délais. Dis-lui que je lui paierai le double de ce que tu lui dois pour ton absence. Et ne viens plus m'importuner, ou je lui offrirai un esclave plus loyal et bien plus serviable que toi. » L'animal joint les mains devant lui en signe de soumission, la remerciant milles fois. A croire qu'il ignore totalement qu'elle ne lui offre pourtant rien. Il recule, toujours agenouillé, toujours courbé, avant de fuir comme le mouton qu'il est. Alors, seulement, la Dame se tourne vers le garde le plus proche. « Faites jeter les autres dehors. Je ne recevrai plus personne aujourd'hui. Et veillez à faire comprendre aux esclaves que leurs demandes ne me sont pas utiles. » Il hoche la tête, soulevant sa lourde armure pour quitter la pièce en compagnie d'autres hommes. Mais ce ne sont pas eux qui font désormais frissonner Shahonna. Aucun homme ne la fait frissonner. Il n'y a que Discorde. Il n'y a que le sang qui goutte sur le sol, et les longues traînées qui chargent désormais la salle. La guerrière est fidèle, loyale, impénétrable. Le lieutenant est puissant. Il inspire la peur et le respect. La méfiance et la décence. Ses deux genoux tombent sur le sol. A genoux, devant la Reine, elle soulève trois visages qui ne souriront plus jamais. Trois têtes arrachées de trois hommes qu'elle souhaitait voir disparaître. Alors, Shahonna sourit. Alors, Shahonna frémit. « Ma chère Discorde... Il n'y a que toi qui peux réaliser les voeux de ta Reine. » Sans plus attendre, la Dame se lève, et sa longue robe dorée heurte les pierres qui jonchent le sol. Alors elle s'approche et s'empare de l'une des trois têtes. Alors, elle la porte à son visage et caresse sa joue gelée. « Le Seigneur Bolton n'avait-il cependant pas demander de les ramener vivants.. ? » Elle pose, un instant, les yeux sur sa divine favorite. Un instant, seulement, avant de sourire plus encore. « Les hommes sont si faibles... » Et elle délaisse cette vilaine tête décapitée, la laissant rouler sur le sol, jusqu'à dévaler les quelques marches qui furent construites là. Rouler, rouler, jusqu'aux pieds de l'un des gardes. Et elle s'approche de Discorde, si près qu'elle peut sentir son souffle contre son abdomen. « Voyons, relèves-toi. » 
code (c) black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
offered to death | ft. discorde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noël chez Kingdom Death
» Discorde dans le couple des omnis
» Discorde dans le couple !!!!!!
» DTC Death The Kid X ETR Antares One
» Death Note
<