The supremacy of Westeros ends here.
Bienvenue en Essos, nouveau berceau d'une Humanité décimée par les Marcheurs Blancs. Nous sommes actuellement en 303, Lune 4. Les nouveaux habitants se remettent à peine de l'arrivée des Marcheurs qu'ils se battent déjà pour s'approprier les terres du nouveau continent. Ils en oublient qu'ils ne savent rien de tout ce qu'il se trame ici, et que les Marcheurs peuvent aussi bien voler...
RèglementContexteAnnexesBottinsScénariiPartenariat
A savoir
# 03/04/2017 : Création du Forum
# 27/04/2017 : Ouverture du Forum
Saamar Targaryen vous présente le Contexte


Ils disaient que l'hiver viendrait, et l'hiver est venu. On nous l'avait promis. C'est drôle, quand j'y pense. Nous n'avons pas pris tout cela au sérieux. Notre petit monde d'Hommes était notre seule réalité. Celle des neiges éternelles, celle des ténèbres, n'était qu'un pâle mirage, trop loin pour nous apparaître clairement. A croire que cela n'est qu'une punition pour nos pêchés, pour notre ignorance digne de notre seule Humanité. La suite...
Cersei Lannister vous présente l'Intrigue
NUMERO 0 - A FEAST FOR CROWS : Daenerys Targaryen est le Dragon. Tywin Lannister est le Lion. Les deux prédateurs se battent férocement, et pour cause, ils veulent tous deux conquérir cette nouvelle Région qui s'étale sous leurs yeux. Les Dragons se sont désormais multipliés, et ont en leur possession des armes persuasives, portant le nom de l'ennemi. Les Lannisters, de leur côté, menacent d'exécuter quiconque tentera de percer leurs défenses. La guerre fait rage, et l'avant-garde s'écrase contre l'autre. On ne sait pas encore qui sera vainqueur, et pourtant, lorsque l'on voit les combattants, on a déjà peur de qui montera sur le trône, ou plutôt, de l'ombre qui gîsera près de lui.
fondé par Obscurial et Loup ; codage par Never-Utopia

Partagez | 
 

 Margaery Tyrell ❀ the little rose of quarth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité

   
Margaery Tyrell
and the rose blooms once more.


   
IDENTITÉ

   

Nom & prénom(s) : Margaery Tyrell, dite "La Petite Rose".
Date et Lieu de Naissance : Née en 283, à Hautjardin.
Âge : Vingt Ans.
Nature du Sang : Noble.
Statut Social : Lady de Quarth.
Famille : Célibataire, elle n'a pas d'enfants.
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle.
Allégeance : Les Tyrell ont prêté allégeance à la Famille Targaryen.
Religion : Religion des Sept.
Particularité(s) : Obsédée par l'idée de devenir Reine, lady Margaery est également connue pour ses œuvres de charité.
Caractère : Charmante, Perspicace, Passionnée, Joyeuse, Patiente, mais également Ambitieuse, Rompue aux intrigues de cour, Coquine, Manipulatrice et Mielleuse.
Avatar : Natalie Dormer.


   
AVIS SUR LA SITUATION ACTUELLE
Tout est allé si vite. Et pourtant. Margaery, de part les ambitions de feu son père  lord Mace, décidé depuis toujours à faire d'elle une reine, et le mentorat avisé de sa grand-mère lady Olenne, qui l'a armée contre les périls de la vie de cour, est loin d'être une jeune fille naïve. La vie ne l'a pas épargnée ces derniers temps, et les ajustements ont été considérables mais dans le fond, rien n'a vraiment changé. Tout au plus, de nouveaux paysages, et une nouvelle langue commune à apprendre. Pour le reste, le Jeu des Trônes continue, et aujourd'hui, ce sont les Lions Lannister et les Dragons Targaryen qui semblent vouloir en dicter les règles. Tout comme ils l'avaient déjà fait à Westeros, depuis leurs luxuriantes terres du Bief, les Tyrell ont choisi de cultiver leur influence, en semant ça et là des graines en guise de pions. Comme mise de départ, la refondation et la prospérité de la cité de Quarth. Pour la suite, il s'agira de contracter d'avantageux mariages pour lord Willas, et lady Margaery. Dans le fond, la vie reprend son cours comme au delà du Détroit. Les enjeux sont les mêmes, à savoir qui gravira les marches du pouvoir, et qui sortira vainqueur de la montée. Pour sa part, Margaery espère bien qu'il s'agira d'elle, et des siens. Si les Lannister veulent défier la puissance des Targaryen, grand bien leur fasse. Cela leur fera un ennemi de moins à déraciner.


   
LE CLAN DÉSIRÉ
On aurait pu croire que, suite à la promesse de mariage entre feu le Roi Joffrey Baratheon et lady Margaery Tyrell, la Rose Dorée prendrait le parti des Lions. Mais c'était faire abstraction de l'histoire des Tyrell. Grande erreur, à moins bien entendu que OTywin Lannister ait oublié que les Tyrell tenaient leur suzeraineté sur le Bief des mains mêmes des Targaryen, après la Conquête d'Aegon Ier, alors qu'ils n'étaient que de simples intendants de la maison Jardinnier, décimée à la Bataille du Champs de Feu ? On aurait pu croire que le Vieux Lion eut meilleure mémoire... D'autant que, lors de la rébellion de Robert Baratheon, les Tyrell, fidèles à la Couronne, avaient rejoint les rangs du Prince Rhaegar et conféré au Cerf Couronné sa défaite à Asford. Et que dire du siège d'Accalmie qui, si Robert n'avait pas tué Rhaegar, aurait mis fin à sa rébellion ! Les Tyrell doivent tout aux Targaryen. Ainsi, il était tout naturel, et non surprenant qu'à l'orée de ce nouveau monde, le nouveau seigneur de la Rose, lord Willas - précieusement conseillé par sa grand-mère, lady Olenna - choisisse le camp de la Reine Daenerys et ainsi, celui de la Nouvelle Valyria.


   
DERRIÈRE LE MASQUE
Pseudonyme : Rose. Âge : Vingt-Six Ans. Fréquence de connexion : Tous les jours. As-tu lu le règlement ? Oui ! Et les annexes ? Très importantes, n'hésites pas à demander des détails au staff ! Comment as-tu connu le forum ? Par un top site, il me semble que c'est "Take Me To Neverland" (TMTN). As-tu tout compris du contexte ou voudrais-tu une aide quelconque ? J'avoue qu'avec un contexte pareil - mais très bien travaillé - je ne suis pas à l'abri d'une bourde. Je vais essayer de me débrouiller seule, mais si vous voyez que je dévies trop, recadrez-moi ! Dis-nous-en un peu plus sur toi ! Je m'appelle donc Rose (c'est un pseudo, #troll), j'ai 26ans et je suis étudiante (= 11 mois de farniente, et 1 mois d'angoisse totale). Je suis passionnée de lecture et d'histoire depuis toute petite (je lis principalement des romans historiques, ma période de prédilection étant la Renaissance, *-*), et quand j'ai découvert la série Game of Thrones, j'ai développé une véritable addiction. Je me suis ruée sur les livres, et sur tout ce qui concernait de près ou de loin l'univers de G.R.R. Martin (oui, je suis accro /SBAFF). Je fais du RP depuis une dizaine d'années, principalement axé sur des univers historico-fantastiques. Je parle également plusieurs langues, et mon autre passe-temps favori est le chant :)
code (c) black pumpkin

   


Dernière édition par Margaery Tyrell le Ven 26 Mai - 19:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Histoire
i d'ont want to be a queen ; i want to be The Queen.


HAUTJARDIN

« Oh Loras, il est magnifique ! » Les beaux yeux noisette pétillaient d’excitation cependant que d’un geste tendre, les mains fraternelles venaient délicatement guider son bras pour y accueillir l'oiseau. D'un geste instinctif de défense, le faucon leva son aile blanche ; mais contrairement aux jouvencelles de son âge, dont le sursaut aurait apeuré la bête, Margaery resta immobile. Quelques secondes s'écoulèrent, avant que les deux regards ne se croisent ; l'animal poussa alors un cri aigu, déployant ses larges plumes sans pour autant s'envoler. Et un sourire se dessina alors sur ses jolies lèvres roses : il était à elle ! La beauté sauvage et agressive des falconidés la fascinait depuis l'enfance. Là, dans la brise légère du soir, alors que les paysans rentraient de la moisson, juste avant que ne sonne les carillons du château pour inviter au souper, il lui semblait que ce devait être cela que le bonheur. Un état de quiétude qui, aussi loin que remontaient ses souvenirs, ne l'avait jamais quittée. Il lui semblait que son existence avait, jusqu'ici, été bénie des Dieux, enchainant les jours d'été rythmés de bals et de joutes, des sorties à cheval au milieu des champs, des promenades en barque le long de la Mander, des parties de cache cache dans les jardins. Toujours parée à ravir, ne manquant jamais de rien. Et après tout, comment pouvait-il en être autrement pour la dernière née, la fille choyée de lord Mace Tyrell et de son épouse, lady Alerie née Hightower ? Ce pourquoi, malgré les sages mises en garde de sa mère, lady Olenna Tyrell, née Redwyne, il avait envoyé son fils, ser Loras Tyrell dit "le Chevalier aux Fleurs" courtiser le Roi Robert Ier Baratheon, afin qu'il lui apporte portraits et autres rapports au sujet de sa jolie sœur. « Pour que tu penses à moi quand je serai absent... » Le sourire toujours aux lèvres, Margaery porta sa main libre à la joue de son frère. « Tu ne pouvais pas me faire plus plaisir. Mais je n'ai pas besoin de présents pour penser à toi. Et... » ajouta-t-elle, ses joues soudain roses, jetant furtivement un œil par dessus son épaule pour deviner que là, cachées dans un bosquet, ses cousines Desmera Redwyne et Megga Tyrell espionnaient l'homme le plus beau de toutes les Sept Couronnes. « Je crois que tu vas beaucoup manquer à Hautjardin ! »

❀ ❀ ❀

« "Ser Loras Tyrell cède à Sandor Clegane la victoire du Tournoi de la Main". Comme si cela nous rapportait quoi que ce soit ! » D'un geste un rien dégoûté, la Reine des Épines jeta le parchemin, croisant ses longs doigts bagués sur ses genoux. « Ne dites pas cela, Grand-Mère ! Il lui a sauvé la vie, Loras a respecté tout le protocole de la chevalerie... » « Oui, oui, le Chevalier aux Fleurs est très chevaleresque... Mais le temps qu'il passe à jouter et à distribuer des roses, il ne le passe pas à faire ce pourquoi il a été envoyé là-bas pour commencer ! » Un maigre sourire de compréhension aux lèvres, Margaery y déposa la pâte de fruit qu'elle tenait en suspens entre ses doigts. Progressivement, l'image de son frère, charmante et courtoise, se dessina devant ses yeux, et elle lui rappelait combien il lui manquait. Elle entretenait un lien privilégié avec Loras, dont la naissance ne la séparait que d'une petite année. Elle adorait son aîné, Willas, si attentionné avec elle, lui ayant tant de fois fait la lecture ou partagé son insatiable savoir en lui dessinant les constellations du ciel. C'était lui qui l'avait introduite au monde merveilleux des faucons. Mais ce n'était pas la même chose ; quant à Garlan, s'il ressemblait beaucoup à Loras, quoique de plus forte carrure, il tenait d'avantage du guerrier émérite que du grand frère réconfortant. Alors pour cette petite sœur attachée, le départ de Loras avait été difficile ; alors, comment ne pas partager l'amertume de sa grand-mère ? Sa consolation avait été qu'il œuvrerait dans ses intérêts. « Allons, mon enfant, soyez tranquille. On me rapporte également qu'il s'est rapproché de Renly Baratheon. Tout n'est donc pas complètement gâché... » « Rapproché... ? Oh ! Vous voulez dire... » Le sourire malicieux qui étira alors les lèvres de lady Olenna fit office de réponse. Un court instant, la vieille matriarche décela dans le regard de sa petite-fille toute l'ampleur de son subtile pragmatisme. Décidément, elle était de loin sa plus belle réussite. Et lorsque le rose du contentement monta à ses joues, et qu'un  sourire entendu colora sa bouche, toutes deux éclatèrent d'un joyeux rire dont l'écho se propagea dans tout le château.

❀ ❀ ❀

Effervescence à Hautjardin : le Roi est mort ! Et d'après les corbeaux, le testament nommait non pas son fils Joffrey comme successeur, mais son frère cadet Stannis, retiré sur l'île de Peyredragon, et dont le mystère qui l'entourait n'avait d'égale que sa nature particulièrement mal aimée par le peuple. Un choix surprenant, tant cela contrastait avec la nature de bon vivant de sa trépassée Majestée. Certains s'en réjouissaient cependant, à commencer par les rusés Florent, dont la fille aînée Selyse avait justement été donnée en épousailles à Stannis. D'autres saluaient la fin d'un règne peu glorieux, noyant le chagrin de la perte de la délicate Lyanna Stark dans la boisson et la chaire, dilapidant les trésors prêtés par la banque Lannister suite au couronnement de la belle Cersei. Il avait progressivement délaissé les affaires du royaume, abandonnées aux mains du Conseil Restreint. A la tête duquel il venait, suite à la mort brutale de Jon Arryn, de placer nul autre que son fidèle ami Eddard Stark, Gouverneur du Nord ! « Margaery ? Voyons, êtes-vous avec nous ? » La voix un rien irritée de sa mère tira la jeune fille de son enchaînement chronologique. « Pardonnez-moi, Mère. » Elle mourrait d'envie de lui demander quand s'achèverait le conseil de famille. Mais lady Alerie n'était pas de celles qui laissaient la curiosité prendre le dessus sur son impeccable maintien. Et devinant les pensées de sa fille, hocha la tête de droite à gauche, en signe de négation. Mais aux détours de quelques couloirs, les discussions allaient bon train. « Mais qu'est-ce que Renly Baratheon a avoir là dedans ? » demanda lady Olenna, son regard perçant broyant celui de lord Mace. « Loras me rapporte qu'il est bien plus apprécié du peuple que Stannis, et qu'il me nommerait Main du Roi ! » « En échange de quoi, l'armée Tyrell marcherait avec lui sur Port-Réal ? » demanda Garlan. Willas secoua la tête. « La charge de Main ne suffit pas ; qui nous dit qu'une fois Port-Réal prise et Renly sur le Trône de Fer, il ne renie pas ses engagements ? A supposer que Loras le travail au corps, il faudrait sceller cette alliance par le sang...  »


ACCALMIE

« N'ai pas peur, Margaery. Renly est bon, et doux. Tu verras... » Lovée dans les bras de Loras, qui la portait jusqu'au lit nuptial, la jeune fille souriait. Elle s'était tant de fois préparée à sa nuit de noces que malgré les paroles rassurantes de son frère, qui du reste parlait d'expérience, elle était parfaitement sereine. Alerie lui avait enseigné les rudiments du maniement des charmes, mais la dizaine de soupirants qui s'amassait chaque jour à ses pieds dans les jardins avaient achevé son éducation théorique et, en partie pratique. Olenna lui avait prodigué ses connaissances du monde, le jeu subtile des intrigues, l'art de paraitre une chose et d'en penser une toute autre. Ses frères lui avaient été les exemples de toutes les facettes masculines : du politicien studieux, au stratège militaire, en passant par le fougueux charmeur. Et tandis qu'elle se voyait couchée entre les draps de soie, revêtue d'une simple chemise de nuit en mousseline transparente, Margaery sentit que sa destinée s'accomplissait. Les dernières années avaient été exclusivement consacrées à faire d'elle une épouse royale exemplaire : parfaitement éduquée, excellente danseuse, inspirant sympathie et jouissant d'une popularité croissante, Margaery était à une nuit d'amour seulement d'accomplir tout ce pourquoi elle avait tant attendu. Son but ultime : faire croire la Rose d'Or dans le giron du Cerf. « ... ! » La porte de la chambre nuptiale venait de s'ouvrir et dans son entrebâillement, Renly dévisagea sa jeune épouse. Instinctivement, un sourire comblé éveilla la bouche de la jeune fille. « Monseigneur ! » dit-elle, aussi doucement que ravie. Elle tendit une main vers lui, le geste dévoilant d'avantage encore ses jeunes seins aux pointes déjà raidies. Dans l'attente du toucher royal. « Rejoignez-moi, mon Aimé. Il me tarde d'être dans vos bras ! » L'exquise invitation était sincère, aussi fraiche que la rosée du matin. Et pourtant. Tournant prestement des talons, le jeune homme lâcha un bref « Je suis désolée, je ne peux pas ! » avant de disparaitre. Laissant Margaery seule, dans un lit vide et froid.

❀ ❀ ❀

Rester à Pont-l'Amer. En marge de la Route de la Rose, entre Accalmie et Port-Réal. Avec pour seule compagnie le clapotis de la Mander, ruisselante au pied de son campement. Le chant des oiseaux n'arrivait que peu à la distraire, comparé au voyage qui avait été si plaisant jusqu'alors ! C'est à peine si l'on était en route pour détrôner le Lion, dont on murmurait qu'il n'était pas issu du Cerf, mais d'amours incestueux. Depuis ses noces à Hautjardin, le Roi Renly marchait sur Port-Réal avec la plus grande armée de ce que tous appelaient désormais l'affrontement des rois. Et tandis que lady Catelyn Stark leur assurait le soutien de son fils, le nouveau Roi du Nord Robb Stark, Stannis Baratheon assiégeait Accalmie. Alors, une garnison entière avait suivit Renly écraser les forces de Stannis. Assise sur son lit de camp, Margaery laissait son regard noisette s'égarer dans la contemplation de l'horizon, où le soleil commençait doucement à se coucher. Là-bas, quelque part au loin, il n'y avait pas que son époux qui risquait sa vie. Loras était à l'avant garde, lord Mathis Rowan en commandement du centre. Son fils Lorcan, soutient des premiers instants, se battrait, lui aussi, de même que son oncle, Humphrey Hightower. Tous des hommes chers à son cœur, des êtres qui avaient, comme elle, humé la quiétude du Bief. Sa seule consolation restait qu'avec autant de courage et de talent, sans compter celui de l'extraordinaire Brienne de Torth, Renly était condamné à la victoire. Ainsi, resterait comme seul opposant Joffrey, dont l'ignoble bâtardise suffirait à le chasser du Trône de Fer. Et alors, elle serait Reine... Elle était encore éveillée lorsque la nuit se retira des pleines, et qu'un nouveau jour pointa. Aussi, elle allait faire appeler pour un bain, lorsque le bruit saccadé des sabots contre la terre battue se fit entendre. Aussitôt, son cœur se mit à battre plus fort. La bataille était-elle déjà terminée, et Renly déjà de retour ? Elle n'eut pas le temps de sortir au dehors car déjà, un cavalier aussi sale que trempé de sueur se présenta à elle. A la hâte, il arracha son heaume, révélant une chevelure boueuse et un visage grave. Il plia le genoux devant elle. « Votre Grâce ! » Quelque chose empêcha Margaery d'être aussi calme qu'à son habitude. « Et bien ? » « J'ai... une terrible nouvelle. Je suis désolée, Reine Margaery... Votre époux, le Roi Renly, il... il a été assassiné. »

❀ ❀ ❀

« C'était un Roi extraordinaire... Et elle l'a tué ! » D'un geste violent, Loras frappa violemment du point contre la table. Margaery tendit une main vers lui, mais se ravisa. A quoi cela servait-il ? Son pauvre frère était trop aveuglé par sa douleur ; et quand bien même elle trouverait les mots pour l’apaiser quelque peu, aucune parole ne ramènerait Renly. Ni lui, ni son corps, si mystérieusement disparu. Tout comme le mystère qui entourait sa mort ; Loras accusait Brienne de Torth, chargée de sa sécurité ; d'autres juraient que Stannis lui-même avait levé l'épée contre son propre frère. Et il y avait aussi cette rumeur, cette horreur murmurée dans la nuit, qu'une ombre aurait eu raison du plus jeune Baratheon. Et tandis que Loras pleurait la mort et jurait vengeance, la jeune fille restait sans voix. Elle s'était préparée à beaucoup de choses, consciente que la marche du pouvoir était impitoyable. Mais la mort tragique de son époux avait été si brutale, et si dévastatrice pour les siens qu'elle en venait parfois, elle aussi, à douter. Et si ce mariage avait été une erreur ? Et si tous ces efforts, ceux de sa grand-mère, ceux de ses frères, avaient été gâchés ? Ces soirs de doutes, Margaery se sentait bien seule, cherchant le réconfort des siens. Et pourtant, elle n'avait pas le droit d'être faible, ni de se montrer faible. Ne fusse que pour soulager la peine de Loras, qui avait aimé Renly d'une passion si brûlante, si fiévreuse, que le respect mutuel que se portait les deux époux ne pouvait nullement égaler. Alors pour sa mémoire, et par égard pour leur amour, il lui fallait continuer; « Loras, je... » « Pardonne moi, petite sœur mais... j'ai besoin d'être seul ! » lâcha-t-il alors, fuyant la tente royale dans une course effrénée. Tandis qu'elle se laissait aller contre sa couche, le souvenir de son père Mace lui revenait. Lorsqu'il lui avait pour la première fois exposé les tenants et aboutissants de ses ambitions pour elle, il l'avait prise dans ses bras, bercée quelques instants, puis demandée d'une voix douce : « Ma fille chérie... Cela te plairait-il d'être une reine ? » Et dans le choyé de l'amour paternel, yeux clos par le bien-être de se sentir là, elle lui avait répondu : « Non, Père, je ne veux pas être une reine... Je veux être la Reine. »


PORT-REAL

« Victoire ! Enfin ! » Les exclamation de Willas résonnaient entre les murs du château. Dans les jardins, accompagnée de ses cousines Alla, Megga et Elinor, Margaery poussa un cri de joie. Remontant la terrasse, dévalant les couloirs à sa rencontre, elle se jeta dans ses bras ; bien qu'infirme, Willas la rattrapa, la serrant fort contre lui, baisant ses cheveux trempés par sa course folle. « Loras ? Père ? Garlan ?...  » « Tous sains et saufs !  » la rassura-t-il, caressant sa tête qu'elle venait de poser contre son torse. Des larmes de joie coulaient le long de son visage, cependant qu'à nouveau, la vie lui colorait les joues. L'attente avait été insupportable ! Son veuvage l'ayant contrainte à regagner Hautjardin, elle y avait attendu des jours et des nuits entières. Et si la bataille de la Néra marquait leur fin, à tous ? Elle a avait appris que la supériorité numérique et qualitative pouvait échouer au profit du plus étrange des imprévus. Et si l'histoire se répétait ? A nouveau, sa position dépendait entièrement d'une réussite militaire, de la mains d'hommes qu'elle chérissait autant qu'elle admirait. Mais il fallait croire qu'après lui avoir sacrifié son premier époux, les Dieux lui accordaient le bénéfice du second. « Alors, c'est fait ? » murmura-t-elle, toujours contre Willos. Levant les yeux vers lui, elle cherchait à y déceler la part de vérité qu'il ne lui disait peut-être pas. Mais lorsque le sourire de son aîné illumina son visage, Margaery sut. Les négociation avec les Lannister avaient porté leurs fruits ; si Petyr Baelish avait obtenu le soutient de la Rose pour repousser Stannis des berges de Port-Lannis, Tywin Lannister était à présent forcé de tenir ses engagements : une place pour son père Mace au Conseil Restreint, une charge pour Loras au sein de la Garde Royale. Et... Doucement, Willos desserra son étreinte ; longtemps, il observa sa jeune sœur, sa benjamine qui avait été si constante durant toutes ses années d'apprentissage, si forte durant ces mois difficiles. Enfin, elle était récompensée. Ce pourquoi tous, en ces murs, et dans le Bief tout entier avaient prié, allait enfin s'accomplir. Aussi, il baisa une dernière fois le front chéri, pour lentement glisser à terre, aux pieds de Margaery. Et d'un ton solennel, baisant révérencieusement ses mains, il lui dit : « Longue Vie à ma Reine ! »

❀ ❀ ❀

« Par les Dieux, mais dans quel état es-tu ? Tu as ruiné une de tes meilleures robes ! » Desmera venait de crier si fort que la maisonnée entière sursauta. Dans l'encadrement de la porte, Margaery affichait d'horribles traces de boue sur l'ourlet à présent plus verdâtre que vert d'eau de sa robe, une fantaisie de couturière si représentative de la mode de Hautjardin. Et il était vrai que dans un tel accoutrement, la fiancée royale se montrait piètre ambassadrice ! Mais pour toute réponse, la jeune fille rétorqua : « Allons, chère Cousine, j'en ai d'autres ! » Attrapant un raisin dans une corbeille de fruits qui traînait là, la jeune fille tournoya sur elle même, plus gaie que jamais. « J'ai visité un orphelinat près du Septuaire de Baelor. Les vivres que nous avons ramenés de Hautjardin assureront que ces enfants ne connaissent plus jamais la faim. Il y avait tant de reconnaissance dans leurs yeux...  » Appelant d'un geste ses femmes pour qu'elle la change, Margaery repensait à cette jeunesse délaissée, cette populace qui l'avait accueillie dans la liasse générale. Son mariage prochain avec le Roi Joffrey était un signe d'abondance, et de bonheur assurée pour la Capitale qui jusqu'alors, était plongée dans une misère des plus ardue. Aussi, touchée par l'enthousiasme de peuple, et soucieuse de le préservé, il n'y avait pas un jour qui s'était écoulé depuis l'arrivée du clan Tyrell à Port-Réal sans que la jeune fille ne cultive sa popularité. « Je sais pourquoi tu fais tout ça, pourquoi tu fais la charité, pourquoi tu te prélasses dans les bains de foule... Mais pense à qui tu es ! La fiancée royale... A ta place... » « Mais tu n'es pas à ma place. Et tu ferais bien de t'en rappeler. Chère cousine... » Le sourire de Margaery en disait long. De tout temps, Desmara Redwyne lui vouait une jalousie maladive. Le fait que sa cousine devienne prochainement Reine n'avait fait qu'exacerber son courroux. Bien entendu, pour rien au monde elle n'aurait manqué de se joindre à sa suite. Ne fusse que pour assurer sa propre position. En attendant. « Durant ton absence, j'ai appris certaines choses : la petite Stark est fiancée ! » Violemment, Margaery se retourna. Quoi ? Était-ce donc déjà arrêté ? Cela faisait des semaines que lady Olenna œuvrait dans l'ombre pour que Sansa épouse Willas. Ainsi, elle échappait aux griffes des Lions ; pour tomber, avec la légitimité du Nord, dans le bosquet des Roses. Mais au sourire narquois de Desmera, la jeune fille devina que d'autres plans étaient venus contrecarrer le leur. « Elle va l'épouser, lui. Le Nain. Tyrion Lannister ! »

❀ ❀ ❀

Un monstre. Voilà comment Sansa l'avait dépeint. Malgré son âge, Joffrey faisait preuve d'une rare cruauté, développant un goût profond pour le sadisme et la perversité mortelle. D'ailleurs, il ne lui avait fallu que d'être présente au mariage de son oncle pour le voir se repaitre du spectacle un rien morbide du Roi, qui se rassasiait du malheur de son ancienne fiancée. Et de voir lord Tyrion humilié devant tous. C'était donc cela que sa future belle-famille ? La Reine-Mère Cersei lui était hostile, elle l'avait senti dès les premiers instants ; aussi, que ne devait elle redoubler d'efforts pour s'assurer que le Roi ne lui trouve plus d'attraits. Aussi, et tandis qu'elle tenait l'arme entre ses mains, Margaery se revoyait, quelques mois plus tôt, son faucon au bras. Dans ses yeux flamboyait la même excitation qu'alors, et elle pouvait lire dans le regard de son promis la même excitation. « Ce doit être fabuleux que d'appuyer ici... Et de voir quelque chose mourir de l'autre côté... Pensez-vous que j'en sois capable, Votre Grâce ? » Elle pouvait voir sa fascination, sentir son désir. Cette odeur particulière de mâle qui trouve sa proie et pourtant, elle ne se sentait pas en danger ; c'eut été le cas si elle n'était pas un contrôle de ses gestes, de ses paroles. Elle savait pertinemment ce qu'elle faisait. Elle n'avait pas réussi à gagner la confiance de Cersei, qui lui avait promis « de vous étrangler dans votre sommeil, s'il vous venait la fantaisie de m'appeler sœur encore une fois ! ». Mais avec Joffrey, la tâche était plus aisée : passer pour l'épouse soumise, l'assurer de sa virginité en jouant les ingénues. Et tandis qu'il passait une main tremblante autour de sa taille, touchant l'objet qui lui appartenait, il ne se doutait pas un instant que c'était ses petites épines qui se plantaient dans sa royale chaire. « Oui, Milady. Vous en êtes parfaitement capable. » Alors, Margaery sourit. La Rose allait croitre, une fois de plus.


QUARTH

Lentement, glissant sur les eaux maculées de pécules de glace, le navire quittait la Baie de la Néra dans un silence peu commun. A bord, mis à part le capitaine qui de temps en temps, hurlait ses ordres aux matelots. Mais dans la demi obscurité qui avait déployé ses ailes sur la terre de Westeros, rien d'autre ne trahissait la vie. La Longue Nuit avait commencé, ravageant tout sur son passage. Elle était arrivée brusquement, comme la bise glacée du nord qui souffle sur les plaines, amenant avec elle la Mort. Debout, à la proue du bateau, le regard vide et rougit de larmes qui ne voulaient plus couler, Margaery regardait la terre de ses ancêtres, sa terre, s'éloigner au loin. Le cœur lourd, le chagrin encré jusque dans sa chair. Elle n'avait pas seulement perdu un fiancé. Lord Mace et Lady Alerie n'étaient plus, ou plutôt, peut-être étaient-ils encore mais sous une forme qu'elle n'osait pas imaginer. Et elle se sentait incapable. Elle s'était parfois imaginée que le quotidien de la Garde de Nuit est un abîme de menaces en tout genre. Pourtant, la jeune fille avait été élevée dans un monde d'amour, un monde d'abondance et de belles choses. Protégée, choyée, destinée à ne jamais connaître que les batailles fines que sont celles menant à la plus haute marche du pouvoir, elle ne s'était jamais véritablement souciée de ce qui ne concernait pas le cœur du jeu des trônes. Du reste, le Mur était si loin, et le Nord une contrée si sauvage, si différente, et presque un rien aliénante pour cette enfant du Sud. Pour elle, les Sauvageons ne représentaient rien, sinon une vague image, dépeinte au coin du feu et destinée à lui faire peur et peupler ses cauchemars d'enfant. Nourrie à la chevalerie, Margaery était convaincue que les Frères protègeraient le Royaume de n'importe qui, de n'importe quoi. Elle avait eu tort. Une unique larme coula le long de sa joue, alors qu'elle entendit derrière elle le pas de Loras ; bientôt, les bras fraternels encerclaient la fine silhouette tremblante. « Qu'allons-nous devenir... ?» murmura-t-elle tout bas.

❀ ❀ ❀

« Il va falloir que tu te reprennes, mon enfant ! » La Reine des Epines perdait patience. Elle observait sa petite-fille depuis plusieurs Lunes, toute de noir vêtue, passant ses journées sur les grands balcons qui surplombaient la grande Cité de Quarth. Après tout, on aurait pu tomber bien pire ! La Reine Daenerys, dont le retour à Westeros et l'héroïsme qui lui valait aujourd'hui le nom de "Messie", avait fait des seigneurs Tyrell les nouveaux maître de la grande cité qui, peu à peu, prenait les airs d'un temps d'autre fois. Willas avait pris la tête de la famille et avec lui, la ville prenait de nouvelles couleurs. Commerce, culture et toujours cette élégance rare qui lui était caractéristique, combinée à celle de la Rose Dorée. Peu à peu, la vie reprenait son cours. Mais pas pour la jeune fille. « Tu ne peux pas continuer à rester enfermée comme ça. Et retire-moi ces habits de deuil ! Après tout, vous n’étiez que fiancés ! » Les mots de sa grand-mère la firent frissonner. Elle tourna la tête vers elle ; ses longs cheveux brun étaient retenus de chaque coté de son visage par deux grandes broches dorées, et elle tenait dans sa main un mouchoir brodé de leurs armoiries. Sous la rangée de longs cils noirs, les beaux yeux noisette lançaient des éclairs. Des éclairs de frustration. « Mais j'aurais été la Reine ! » cracha-t-elle soudain, froissant le mouchoir entre ses doigts. Elle avait été si près du but. Si près ! Toutes ces années de préparation, jetées à la mer par le devoir de sauver sa propre vie. C'était insupportable ! Son premier mari préférait la compagnie des hommes, et son fiancé avait trouvé la mort aux mains des Marcheurs Blancs. « Je dois être maudite ! » Elle avait éructé ces mots avec un petit rire nerveux. Olenna, elle, ne dit rien. Elle observait sa petite-fille. Visiblement, elle n'avait rien perdu de son ambition. Bien. Il fallait la cultiver, car un nouvel ordre se profilait. Et si les Tyrell voulaient y jouer un rôle, le mariage de la Petite Rose était d'une importance capitale !

❀ ❀ ❀

Il le fallait. C'était la seule solution. Mais comment s'y prendre ? La chose était plus que délicate. Et Willas ne semblait pas aller dans son sens ! Le dernier repas de famille s'était terminé dans une ambiance glaciale, sous les regards interposés du frère et de la sœur qui entraient pour la première fois en querelle. Ce n'était pas juste. Après tout, elle n'irait pas seule à Mereen. Sans doute Loras l'accompagnerait pour veiller sur elle, quand bien même elle ne réussirait pas dans son entreprise. Alors pourquoi ? « C'est tout de même risqué, Margaery... Leurs fiançailles sont arrêtées, il vont se marier ! » « Peut-être... » avait été la seule réponse de la jeune fille. Il était allongé sur son lit, l'observant croquer dans un fruit mur, les yeux dans le vide. Elle réfléchissait. Elle avait toujours eu un esprit vif. Elle avait toujours eu une carte d'avance. Se pouvait-il que cette fois-ci encore, elle avait débusqué un plan ? « Velkar va épouser Daenerys. C'est dans leur tradition, et maintenant que le règne des Targaryen reprend, il vont tout faire pour rétablir les grandes lois d’antan ! » « Peut-être... » répéta-t-elle, absente, les yeux rivés dans les flammes du feu qui ronflait dans la cheminée. Elle avait drapé un long châle de soie sur ses épaules dénudées. Avec une grâce toute à elle, elle avait adopté la mode quaathi, et repris ses œuvres de charité. Elle avait repris ses goûter avec ses cousines, ses longues promenades dans les jardins. Tout semblait avoir repris son cours. Et elle semblait avoir repris sa détermination. A la différence que cette fois-ci... cette fois-ci, elle réussirait. Cette fois-ci, personne ne mourrait. Et cette fois-ci, elle deviendrait bel et bien Reine !


code (c) black pumpkin



Dernière édition par Margaery Tyrell le Ven 26 Mai - 22:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fire and
Blood
OMGGGGGGGGGGGGGGGGG !!!!!!!!

COMME TU NOUS HONORES, TRES CHERE !!

Bienvenue parmi noooooooooooooooous Tu es notre toute première inscrite !! JE VAIS TE VENERER

Et quel choix de personnage

Si tu as la moindre question, n'hésites pas, nous sommes à ta disposition !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Mais quel accueil !!
Merci beaucoup pour ces jolis mots, ça me touche beaucoup beaucoup beaucoup

Et plus encore de savoir que je suis la première inscrite
Ça veut dire que je vais être ultra gâtée par le Staff ?

Et concernant le personnage... J'ai pas pu résister. Margy est mon personnage préféré de la série (oui, je distingue, mon personnage préféré des livres est Arianne Martell, à concurrence égale avec Cersei - oui j'assume TOTALEMENT ), et quand j'ai vu ce que vous en aviez fait, dans le contexte Essos et tout... j'ai craqué

J'espère vous faire une Petite Rose digne de vos attentes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fire and
Blood
GNAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

Rha la laaaaaaaaa, mais tu nous honores tellement que tu vas avoir le droit à un personnage secret dès que tu auras envie d'un second compte, DIRECT ! C'est cadeau, c'est gratuit, c'est pour toi

Ah nan mais Margaery est tellement claaaaaaaaaaaaaaaaaaasse ! Et dans les livres, Arianne, Cersei, OMG. Tu as les mêmes goûts que nous, c'est trop de perfection

Merci pour tes beaux compliments, je suis sooooooooo happy que le contexte plaise C'est u'on y a mis du nôtre, et que nous avons peur d'effrayer avec un contexte aussi big, et assez complexe il faut le dire Tu n'imagines pas à quel point je suis heureeeeeeeeeuse, tu nous as égayé notre journée

Et je suis sûre que tu seras la plus parfaite des roses des jardins de Qarth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hear me
Roar
*écarte Saamar*
Mais que vois-je... une petite fleur perdue..


BIENVENUE PAR ICI JOLIE POUPÉE !
Je suis tellement heureuse de voir la somptueuse Margaery ici !

Tu auras une traitement digne de ce nom, je peux te l'assurer !

Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite surtout pas ! Tu as l'autorisation et même l'obligation de violer nos boîtes MP !

Bon courage pour la suite de ta fichounette, je suis certaine que tu seras une chtite rose parfaite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fire and
Blood
Fiche Validée
Welcome to the World.


MARGAERY TYRELL IS ON !

Heeeeeeeeeeeeeey, mais quelle fiche bien rempliiiie !   Tu as très bien cerné le personnage, et tu nous en donnes un aperçu fort attrayant, j'ai hâte d'en voir la suite !   Dans tous les cas, bienvenue à toi, et merci de nous avoir choisi  

Te voilà validée et prête à entrer dans le jeu des Trônes ! Tu peux désormais commencer à RP dans les différentes sections prévues à cet effet. N'hésites pas à aller te recenser dans les Bottins afin d'informer everybody de ta présence, et recenser ta famille, si tu désires avoir d'autres personnages tout près de toi. Tu peux également aller faire un tour du côté des Fiches de Liens pour te faire plein d'amis, huhu. De nombreuses activités verront le jour sur le forum, alors tiens-toi bien au courant, et restes aux aguets, car bien des secrets viendront perturber le jeu... Bonne chasse aux trônes, très chère !

code (c) black pumpkin

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Margaery Tyrell ❀ the little rose of quarth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose nuptiale de Thaïlande - Epiphyllum oxypetalum
» Podranea ricasoliana , bignone rose
» Rhodiola rosea ( Orpin rose )
» Rose de Porcelaine
» Problème de crête rose depuis 2 jours!
<